Magazine janv/fév 2010 n°246
 
OUVERTURE
LA SOCIÉTÉ COLORSONIC MISSIONNÉE PAR LE CABINET D’ARCHITECTURE GEF, CONCEPTEUR DE CES CLUBS IL Y A 10 ANS, A ENCORE RÉALISÉ UNE PERFORMANCE EN ADAPTANT CE SITE AUX TENDANCES ACTUELLES.



● REOUVERTURE DU SYMBOL ET DU PRIVILEGE A SOLAIZE SAINT SYMPHORIEN D'OZON LE 25 SEPTEMBRE 2009


Gérard Giraudon a été contacté pour mettre en oeuvre cette rénovation. Après seulement 3 week-end de fermeture pour un mois de travaux, le Symbol et Privilège réouvraient dans une toute nouvelle version, mais en ayant surtout conservé l’esprit du club le Privilège pour ne pas pertuber sa clientèle quarantenaire. Avec l’aide de Serge Di Folco, Gérard a su redistribuer complètement les espaces, tout en gardant l’idée originale, et ce pour un budget raisonnable. Le Symbol, club pour les jeunes est maintenant au niveau de ceux des grandes capitales. Le Privilège, suivant le retour de la mode et des années 80, devient le fleuron de l’établissement.

On reconnait bien ici la patte de Gérard Giraudon, mettant en place des zoning, carrés vip et emplacements privatisés. La cabine Dj est maintenant au centre au milieu des clubbers avec la possibilité de recevoir des vip sur une banquette à l’arrière. Le bar est évidemment en vis-à-vis. Il a même réussi à faire sonner comme il faut ce club en réglant les systèmes existants, complétés en périphérie par des éléments Funktion One.

Cette réalisation a nécessité un mois de travaux avec très peu de fermeture car les équipes ont préparé en amont toutes les structures dans leurs ateliers. Du gros oeuvre, à la menuiserie, décoration et redistribution des volumes, Colorsonic était à pied d’oeuvre pour contrôler le bon chaînage de toute ces étapes.

Le Symbol et Le Privilège sont 2 établissements de nuit dirigés par Serge Di Folco.
Ces 2 discothèques sont nées des modifications apportées par Serge et son frère Alain au dancing La Colline, affaire familiale depuis 1968.

En effet, Serge et Alain ont pris la succession de leur maman en 1979, qui dirigeait La Colline, dancing avec 2 salles (une salle d’orchestre et une salle yéyé). Ils ont tout d’abord créé le Privilège en 1983, puis séparés les 2 salles pourt obtenir 2 entités différentes avec leur clientèle respective et créé le Cotton Club en 1985. C’est en 2000 que le Cotton Club a fait place au Symbol.

Serge Di Folco est dans la musique depuis les “culottes courtes” puisque à l’âge de 13 ans, il était déjà musicien, guitariste sur scène et chanteur.

Serge vous accueille au Symbol et au Privilège entouré de Bernard Chavane, directeur, ainsi que la vingtaine de salariés (service d’ordre inclut) qui constituent l’équipe, les vendredis, samedis et veilles de fêtes de 22h30 à 5h.
Au Symbol, l’entrée est gratuite les vendredis jusqu’à minuit, ou tarifiée de 10 à 13 € avec une consommation et les bouteilles sont au prix unique de 85 €. Pour le Privilège, l’entrée est tarifiée à 14 € avec une consommation et les bouteilles à 90 €.

Des soirées à thème sont organisées dans les 2 établissements, en panachage les vendredis et/ou samedis, plusieurs fois par mois, et allient ambiance, animation et décoration en fonction.

Le Symbol accueille principalement une clientèle de 18-25 ans et y diffuse une musique généraliste ; le Privilège, une clientèle au-dessus de 25 ans avec une musique généraliste adaptée au 30-40 ans.

Serge Di Folco communique par le biais de flyers, d’internet et de la radio. Son unique fournisseur alcoolier est Ricard ; Discofruit pour les softs.

Au Symbol, comme au Privilège, la cabinet d’architecture d’intérieure GEF a travaillé en collaboration avec Colorsonic, qui a apporté les idées maîtresses de décorations d’ambiance, lumineuse et scénique.

La société ZAP a équipé les 2 établissements en distributeurs électroniques de boissons, ainsi qu’en cartes de fidélité.

Serge Di Folco est adhérent et membre du bureau de l’AFEDD-BEMIM, mais aussi Président de l’AFEDD 69 et régions. Son personnel est formé selon sa manière de travailler.

Afin de sensibiliser ses clients aux problèmes de la surconsommation d’alcool avant de prendre le volant, Serge emploie un gardien de parking qui porte un brassard de Sécurité Routière. Ce dernier propose des éthylotests aux groupes qui repartent pour se tester. Les éthylotests sont fournis par la préfecture et la Sécurité Routière ; Serge, dans son rôle de Président de l’AFEDD 69, en distribue à d’autres adhérents de Lyon.

Serge Di Folco nous dit : “ Il est dommage que les exploitants de discothèques, à contrario des boulangers, bouchers... ne soient pas aussi syndiqués. La profession va s’épurer face aux difficultés économiques et administratives. Il est regrettable de ne pas avoir une meilleure collaboration avec les pouvoirs publics”.


Le Magazine de la Discothèque et des Disc-Jockeys depuis1979 Création et mise à jour Phil Organisation